Jeudi 31 mai 2018 — Dernier ajout jeudi 7 juin 2018

Centenaire de soeur Marie-Lucienne et de sa soeur jumelle Albertine

1 vote

Les deux sœurs « jumelles » sont nées le 28 mai 1918 à St-Eloi en Louargat

Le choix de la vie religieuse… une vie donnée au service des malades et des plus pauvres.

Horaire de la journée du 28 mai 2018

Centenaire de Sœur Marie-Lucienne et de sa sœur jumelle Albertine…

10h30 : Réunion intergénérationnelle maternelle /Foyer St Jacques Plantation d’un arbre 14h30 : Messe d’action de grâce célébrée par le Père Jean LE RETIF 16h : Cérémonie officielle en présence du maire.

Mot de Sœur Thérèse Bedel au début de la cérémonie officielle

info document -  voir en grand cette image

Monsieur le Maire,

La Communauté St Jacques est heureuse de vous accueillir chez elle… Vous connaissez la Maison ; en tant qu’invité de la Paroisse. Soyez le bienvenu chez-nous !

Il me plait de saluer Mme LE CORRE, adjointe aux affaires sociales ainsi que Mme HAMON adjointe au "nautisme. Bien sûr, nous sommes plus susceptibles d’avoir à rencontrer Mme LE CORRE, compte tenu de sa fonction, que Mme HAMON, car, désormais pour nous, les plaisirs de la mer se résument dans la contemplation, ne sommes-nous pas privilégiées de jouir, en permanence d’un tel panorama…

Je voudrais saluer la présence des neveux des centenaires qui sont fidèles à rendre visite à la tante, saluer aussi, nos voisins : Directeur et Institutrice de l’École St Yves, avec laquelle nous avons tissé des liens très forts au cours de cette année, de Mme Bonnet directrice du Collège N.D. de la Clarté, du Dr THEPAUT qui soigne Sœur Mie Lucienne depuis 20 ans , ce n’est pas sa première centenaire, on peut lui faire confiance ; saluer aussi, Mr le Curé , un habitué de la maison et « partie-prenante » de la fête d’aujourd’hui et vous tous qui avez répondu à notre invitation.

Les deux sœurs « jumelles » sont nées le 28 mai 1918 à St Eloi en LOUARGAT, dans une fratrie de 9 enfants. Se pointant à deux dans le Foyer, le papa bénéficia d’un retour plus rapide de la guerre. Très vite, la famille s’agrandissant, les parents optèrent pour une ferme plus importante ce fut celle du manoir du « CLEUSIO » en Louargat, ce qui valut aux jumelles de devenir « pensionnaires »…

C’est là, dans une ambiance familiale et de travail que s’écoulèrent les jeunes années de Marie Lucienne et d’Albertine. A mesure que les aînés quittaient le nid familial pour fonder un Foyer, Marie Lucienne s’impliquera dans le travail, à la ferme et aux champs, y compris, la conduite des chevaux (une ferme de 40 ha et 7 chevaux).

A 25 ans, Marie Lucienne, après mûre réflexion, fait le choix de la vie religieuse et entre dans la Congrégation de Broons. Elle y prononcera ses vœux en 1945. Ce furent alors les envois successifs dans différents lieux… Après un séjour plus important dans une clinique de St Brieuc et son diplôme en poche, elle commença le rude travail d’infirmière à domicile, avec toujours la même « bonne humeur », à pieds quelquefois, à bicyclette, puis à vélomoteur et finalement en 2 CV, n’ayant pas hésité à 44 ans, à passer son permis de conduire qu’elle obtint en 1962. Bien sûr, le cliché de la Sœur en 2 CV, mis en exergue dans « la grande vadrouille » nous fait sourire… ce moyen de locomotion fut apprécié par la sœur infirmière. Il lui permettait d’affronter tous les temps et surtout d’être plus disponible à ses malades… A 65 ans, elle arrêta le domicile pour s’occuper, avec la même attention, des Personnes âgées en Maison de retraite … C’est ainsi que, pendant plus de 40 ans, sa vie s’est poursuivie au service des malades et des plus pauvres.

En 1998, elle rejoint Perros et la Communauté St Jacques pour y prendre une retraite bien méritée mais qu’elle a voulu toujours « active » en fonction de son âge !

A-t-elle pensé arriver à cet âge ???, la réponse lui appartient.

info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document

Vos témoignages